Désert de la tatacoa

desert de la tatacoa

Le Désert de la Tatacoa est le second plus grand désert de Colombie après celui de la Guajira. Enfin, seconde zone aride plutôt car c’est en réalité une « forêt tropicale sèche » située dans le Huila, proche de Neiva.

Les paysages sont parmi les plus spectaculaires de Colombie. Mais, de mon point de vue, certains voyageurs l’incluent quitte à prévoir des itinéraires logistiquement étonnants! Alors, faut-il obligatoirement se rendre au Désert de la Tatacoa?

Intérieur du désert de la tatacoa, désert rouge El Cuzco
Désert de la Tatacoa, zone El Cuzco

Visiter les déserts rouge et gris

Seconde zone désertique de Colombie, cette forêt tropicale sèche au sol argileux, offre des paysages saisissants formés par l’érosion et le vent au fil des millénaires. Découvert en 1538 par Gonzalo de Jimenez De Quesada, les Espagnols renomment cette zone aride d’après un dangereux serpent. Rassurez-vous, ce crotale n’est plus présent aujourd’hui !

Désert de la tatacoa information Icone information

Le Désert de la Tatacoa est en vérité au pluriel, ce sont 2 déserts: El Cuzco, le désert rouge et Los Hoyos, le désert gris. Marcher dans le Désert de la Tatacoa est une expérience plaisante au cœur de cette géologie spectaculaire. Les randonnées sont accessibles. Comptez de 45 minutes à 2 heures par désert, encore faut-il supporter la chaleur. El Cuzco, de couleur ocre, se caractérise par son labyrinthe et la randonnée dans son antre est impressionnante. Alors que Los Hoyos, le désert gris, paysage lunaire avec de nombreuses formes zoomorphologiques. Une terre où de nombreux fossiles ont été retrouvés et sont maintenant exposées au musée de Villavieja. Personnellement j’aime beaucoup commencé par le désert rouge, bien plus spectaculaire à mon sens et terminer par le désert gris. Le point fort de cet ordre est de terminer par une des deux piscines à la fin de la balade de Los Hoyos. Une pause fraîcheur est vraiment savourée!

Comment visiter le désert de la Tatacoa?

Pour visiter le désert de la Tatacoa, vous pouvez le recourir si vous êtes en voiture de location pour aller d’un désert à l’autre. Egalement, en louant un vélo via votre logement ou avec les services d’un guide local. Ce dernier utilisera probablement un tuktuk pour les déplacements, fun! Le visiter à vélo sera évidemment l’option la plus économique, compter 5.000 pesos (1.5€) / heure et de bonnes doses de transpirations avec les 30-35°C quotidiens. Alors qu’une visite avec un guide local hispanophone véhiculé tourne autour des 80-100.000 pesos pour 2 ou 3 personnes.

Le Désert de la Tatacoa est également très réputé pour sa faible pollution sonore et lumineuse, un ciel très pur donc. Son observatoire astronomique est une expérience à ne pas rater pour ceux qui séjournent au sein du désert. Chaque soir, une présentation d’un astro-physicien est prévue (sauf la semaine autour de la pleine lune). Après la présentation, vous pourrez observer étoiles et/ou lune grâce aux télescopes professionnel. A noter que sur mes 5 visites du Désert de la Tatacoa, 3 ont été très nuageuses la nuit tombée.

Vue intérieure du désert gris, dans le désert de la tatacoa e
Désert gris, Los Hoyos

Comment se rendre au Désert de la Tatacoa?

Pour aller au Désert de la Tatacoa, il faut vous rendre à Villavieja, le dernier village avant le désert, situé à 7 km de ce dernier. Pour se rendre à Villavieja, le plus rapide est l’avion depuis Bogota pour Neiva, avec Avianca qui opère 3 à 5 vols quotidiens. Ensuite, prendre un taxi ou un bus d’une heure pour Villavieja.

Si vous êtes avec un véhicule de location, il sera nécessaire de descendre jusqu’à Neiva afin de traverser le Rio Magdalena et remonter ensuite jusqu’à Villavieja, compter 6 heures de trajet.

En bus, 2 solutions, la plus courte est de prendre un bus Bogota-Neiva mais de descendre à Aipe, situé 1 heure avant Neiva et juste en face de Villavieja. De là, descendre du bus, et en demandant son chemin aux habitants, il est aisé de trouver la route qui descend jusqu’au Rio Magdalena (compter 20-30 minutes à pied). Il reste donc à traverser la rivière. Ici il y a toujours des locaux pour vous aider à traverser la rivière en chaloupe, criez fort s’ils sont sur l’autre rive!

L’autre solution en bus est de descendre jusqu’à Neiva et de remonter ensuite à Villavieja, cela prend environ 1h30 de plus mais c’est plus confortable.

Enfin pour vous rendre au Désert de la Tatacoa depuis Villavieja, comptez environ 15.000 pesos (4-5€) pour la course en tuktuk.

Guide local, préparation voyage Colombie
Guide local dans le désert

Informations pratiques au Désert de la Tatacoa

Le climat au Désert de la Tatacoa est chaud et aride. L’altitude moyenne est de 400 mètres d’altitude, c’est donc très bas en altitude étant donné que vous êtes entre deux cordillères des Andes. La température moyenne est de 28°C, les températures en milieu de journée peuvent monter jusqu’à 40°C et tomber à 15-17°C la nuit.

météo en Colombie, que voir et que faire à Bogota

Se loger au Désert de la Tatacoa, le premier facteur à prendre en compte sera le confort. Pour séjourner au sein du désert, il y a quelques hébergements rustiques opérés par des familles (vraiment) locales. La Posada de Doña Lilia a l’avantage d’être située à 2 pas de l’Observatoire et on y mange très bien (le chevreau est délicieux). Vous aurez le choix de dormir en chambre privée, dortoir ou camping. Les prix sont très bas, chambres avec ventilateurs, il fait chaud, les lits très durs et l’électricité fonctionne jusqu’à 22h environ. 

Si vous privilégez un peu plus de confort, il semblerait que des hébergements corrects se soient ouverts ces dernières années à Villavieja, vous serez à 20-30 minutes de moto/tuktuk du Désert de la Tatacoa et pour un confort 3*, il faudra séjourner à Neiva, à 45 minutes de taxi.

Mon avis sur le Désert de la Tatacoa et comment organiser son itinéraire:

Le Désert de la Tatacoa offre l’un des paysages les plus photogéniques de la Colombie. Nombre de futurs voyageurs et Instagrammeurs en herbes souhaitent donc l’inclure dans leur itinéraire. 

De mon point de vue personnel, visiter le Désert de la Tatacoa est vraiment une superbe étape pour une personne qui apprécie la nature, la photo et la balade. On parle ici de mini randonnées de 2 fois 1 heure. Cette étape mérite donc une bonne demi-journée, voir 1 journée si on effectue tout le voyage en transports en commun où il faut donc prévoir plus de marges de temps.

Au final, peu de temps à passer sur place, et une logistique longue pour se rendre et surtout en repartir. Je conseille toujours cette étape exclusivement dans un circuit sud de la Colombie. Par exemple dans un itinéraire Bogota > Tatacoa > San Agustin (ou Tierradentro). Il faut bien noter que si vous souhaitez aller dans la Région du Café ou sur la côte ensuite, vous prendrez soit un bus de ligne de 12h soit un avion avec escale à Bogota. C’est un peu comme si on était à Lyon et avant d’aller à Bordeaux on fait un détour par Nice, c’est pas interdit, mais logistiquement c’est pas optimal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *